Fédération Autonome des Personnels du Ministère de l'Intérieur

Le SNUP.MI à l'Assemblée nationale

Exercice annuel, le SNUP.MI a été reçu à l'Assemblée nationale pour donner son analyse de la mission administration territoriale.

Le constat est alarmant et désolant:

 

Les bénéfices de PPNG pour le service public et les agents sont faibles voire inexistants.

L'accueil du public est maintenant concentré sur les usagers étrangers du moins en Ile-de-France et grandes métropoles. La difficulté à obtenir une étude sur les effets des redécoupages territoriaux en petite couronne ainsi que les réponses dilatoires de l’Administration sur les effets du titre pluri-annuel, rendent difficiles une juste et bonne répartition des effectifs a été pointée. Il a également alerté sur le risque que le réseau préfectoral soit perçu comme continuant de rendre un service au bénéfice des seuls usagers étrangers en délaissant les autres usagers qui peuvent également rencontrer des difficultés, ce qui pourrait nourrir un ressentiment profitant aux démagogues d'extrême-droite.  

 

Favoriser la mobilité des fonctionnaires passe par l'alignement vers le haut des régimes indemnitaires.

Le passage au « tout numérique »des missions de l’administration territorial de l’Etat constitue tout à la fois un mirage en matière d’efficacité et de modernité et le vecteur de la désintégration du service public.

Le SNUP-MI reste attaché et promeut un service public de proximité assuré par des fonctionnaires, en complément des solutions numériques qui ne représentent pas la panacéee que les gouvernements successifs nous vantent.


Le SNUP.MI  à l'Assemblée nationale

 


En savoir plus... (pdf, 164 Ko)